• BZK

L'assemblage du side-car

Dans cet article, nous vous présentons les différentes étapes de l'assemblage de la moto, du châssis et de la nacelle. Nous vous conseillons de lire l'article sur sa fabrication si ça n'est pas encore fait, le voici.



La moto


Triumph bonneville T100 bud ekins

Comme vous le savez sûrement déjà, nous avons la chance de rouler sur une superbe Triumph T100 édition spéciale Bud Ekins. J'en profite pour remercier une nouvelle fois l'équipe de Triumph France pour son soutien et particulièrement Julie, Nicolas et Benjamin. Cette bécane est superbe, Jean nous l'a conseillée comme base pour notre voyage.


Triumph T100 fourche à balanciers shock factory
Gros plans sur la fourche à balancier

Le fait d'atteler une moto nécessite d'adapter la partie cycle. Grâce à l'aide de Mike Capon nous avons pu faire installer par Alternative side-car une fourche à balancier et une nouvelle paire d'amortisseurs.


Mike Capon Shock Factory Amortisseurs Moto side car
Mike Capon - la gentillesse incarnée

Mike est le fondateur de Shock Factory. C'est un mec exceptionnel qui a pris le temps de nous recevoir dans ses locaux pour nous expliquer toutes les étapes de la fabrication d'un amortisseur. François ne pouvait être présent mais mon père m'a accompagné. Mike est allé au TT plusieurs fois, autant vous dire que nous sommes restés un moment à discuter ... Il a accepté de soutenir le projet en fournissant les quatre amortisseurs dont nous avions besoin (deux pour la fourche à balancier et deux spécialement réglés pour remplacer ceux d'origine de la moto).



Shock Factory supporte également Uralistan, un autre superbe projet en side-car. Allez faire un tour sur leur site !


# L'ajout d'accessoires


Plusieurs accessoires ont été installés sur la moto pour nous faciliter la vie au jour le jour.


Triumph T100 bonneville bud ekins side car fourche à balanciers
La moto avec les nouveaux pots et la fourche à balancier

Alternative side-car a remplacé les pots d'origine par des pots de Street-Twin. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce que, de base, il faut démonter les deux pots pour tomber la roue en cas de crevaison. Le fait d'avoir des échappements qui remontent au dessus de l'axe de roue nous simplifie le quotidien et nous donnera plus de marge en cas de passage de gués. Merci Benjamin pour les pièces nécessaires à l'adaptation des nouveaux pots.


Triumph T100 bonneville grille de phare bulle
L'esthétisme avant tout

Pour la navigation, une prise usb et un support téléphone Quadlock ont été installés. Alors oui, à l'issue du trip jusqu'en Turquie, j'avais dit que le GPS était un vrai plus. Cependant, dans un souci de simplicité, nous resterons sur un display téléphone pour le voyage test de l'été 2021. Pour parfaire le poste de pilotage, nous avons installé une bulle. Les paris sont ouverts, combien de temps vais-je tenir avant d'installer la bulle intégrale, horrible mais tellement plus protectrice ? Esthétiquement parlant, une grille de phare a été ajoutée, de même qu'un sabot. Merci à Triumph France pour les pièces.


Hepco Becker triumph T100 bonneville supports latéraux
Supports latéraux et porte bagages

Enfin, Hepco Becker nous a envoyé une paire de supports latéraux pour valises et un porte-bagages. Nous n'avons pas utilisé ceux disponibles au catalogue Triumph car ils ne conviennent pas aux Backcountry panniers Mosko. J'en profite pour remercier Mathias Dzemski chez Hepco Becker.



Le châssis et la nacelle


Le châssis est fixé sur la moto grâce à un faux cadre. C'est pour cette (grosse) partie que nous faisons appel à Alternative side-car. La fabrication et l'installation requièrent un vrai savoir-faire, de l'expérience également. Le deuxième aspect est l'homologation puisque c'est Jean, Gene et Vivien qui se sont occupés de faire homologuer le side-car avec notre nacelle. L'installation du faux cadre et du châssis est donc faite dans leur atelier. Ne reste plus qu'à leur apporter la nacelle.


Lorsque nous réunissions la moto, le châssis et la nacelle, la pression monte. Pour rappel, toute la fabrication du panier s'est faite, en Charente chez notre oncle, avec un châssis prêté par Jean mais sans la moto. C'est donc la première fois que les trois éléments qui constituent le side sont réunis.


Et là je dois avouer que tout le monde monte en pression. En théorie nous avons suivi à la lettre les instructions données par Jean. Mais si, en réalité, quelque chose ne va pas, c'est tout le projet qui est compromis. Après des semaines de travail, c'est le moment du verdict.


Notre oncle reprend discrètement la largeur du socle avec son mètre : lui aussi n'est pas serein ! Au final nous présentons la nacelle sur le châssis et tout s'installe parfaitement. Depuis l'idée qui a germé en août 2020, le tournage de la première vidéo en octobre, puis l'achat de la moto et des mois de travail, ça y'est : le side-car est enfin là. Et quel engin !


Faites défiler les photos


Initialement prévu en avril, le rendez-vous d'homologation, à cause du Covid, sera finalement décalé au 16 juin. Coup dur pour le retro-planning. Le jour J, Jean nous tient au courant par texto. Le side-car passe le test sans problème : il est homologué ! Ne reste plus qu'à attendre le PV d'homologation pour modifier la carte grise, l'assurer et prendre la route.


La semaine suivante, retour chez Alternative side-car pour récupérer le side-car complet et homologué ! Problème, l'attelage est trop large pour entrer dans un 12 m3. C'est l'occasion d'apprendre à démonter et à remonter la nacelle du châssis et le châssis de la moto. " On sait jamais ça peut te servir en cas de grosse galère " me dit Jean ...


Précision : Gene nous avait proposé une remorque pour emporter le side une fois le rendez-vous d'homologation passé. Par souci d'économie (pour ne pas avoir à faire un A/R pour la leur ramener) nous avons voulu prendre un camion quitte à devoir démonter l'ensemble pour qu'il rentre. Je profite de cet article pour remercier Jean, Vivien et Gene qui ont répondu à tout nos appels et nos messages lorsque nous remontions l'ensemble à distance.


Le fait de mettre vraiment les mains dedans m'a permis de bien apprivoiser notre side-car.



Le retour à la maison


Sur le coup, j'ai tout filmé lorsque Jean m'a donné ses instructions et en théorie c'est simple. En pratique, de retour en Charente, seul dans l'atelier, j'ai un peu sué pour remettre les tirants en place. Je demande à notre oncle de vérifier les couples de serrage en lui disant qu'en cas de problème ce serait lui le responsable ! Bien évidement, tout est serré dans les règles de l'art.


Triumph T100 bonneville Bud Ekins Alternative side-car sidecars

Deux heures plus tard, c'est remonté !

En remontant la nacelle, on réalise qu'elle pourrait être plus légère. Les plaques d'aluminium larmé sont très belles mais ça n'est pas l'option light. Sur 30 000 km, ça peut faire une vraie différence, notamment sur l'amortisseur de la troisième roue.


Bien que l'homologation soit OK, nous n'avons toujours pas reçu le PV permettant de modifier la carte grise puis de prendre la route. Nous avons donc encore du temps pour modifier la nacelle.

Pour autant, après des mois de préparations, je suis déçu et n'ai plus vraiment les idées claires. Notre oncle a bossé des semaines et j'ai juste envie de le laisser tranquille. Le planning de l'été, compliqué à gérer a titre perso, est chamboulé. La pression monte.


C'est là que Patrick, mon père, entre en piste et prend les choses en main. En quelques jours, il monte une opération commando et fait faire un régime draconien à la nacelle. Il va peser tous les éléments de la nacelle et démonter tout le surplus : le porte bagage arrière, le portage bagage latéral, le coffre à outils, le top case partent en retraite anticipée.



Idée magnifique, il pense à un ami de la famille qui travaille le carbone et les matériaux composites. En urgence, Philippe accepte de nous fournir deux plaques de carbone pour remplacer la tôle larmée frontale, très belle mais très lourde (photo ci-dessus). En une semaine, la nacelle perd 15 kilos !


frein side car alternative side-cars triumph T100 bonnevile étrier brembo
La clé dynamo pour serrer correctement le disque

En parallèle, nous commandons un kit frein à Alternative side-car qui sera couplé sur le frein arrière de la moto. Vivien, le mécano associé m'envoie plusieurs vidéos pour m'expliquer comment installer l'ensemble. Sans le savoir, je venais de signer pour la purge la plus longue de ma vie.

frein étrier brembo side-car alternative side-car
Etrier brembo

Maintenant que le gros du travail est fait, il ne reste plus qu'à finaliser le faisceau électrique et installer les derniers accessoires.

Sans rentrer dans les détails, l'installation des connecteurs électriques étanches a été un calvaire avant que quelqu'un ait une idée de génie et regarde un tuto Youtube. Nous n'avions pas la bonne méthode ... (je vous épargne les détails, c'était vraiment très pénible). Bref j'ai appris une chose de plus !



Tout avance bien finalement et le side sera officiellement remonté et baptisé par notre oncle et mon père le mardi 14 juillet. J'ai dû remonter à Paris pour mon job et loupe le champagne. Heureusement que nous n'avons pas reçu le PV d'homologation trop tôt, je serais devenu fou à attendre de pouvoir partir.


De gauche à droite (Pierrot, Kevin, Guy, notre oncle Patrick, ma pomme et Bernard). Il ne manque que Patrick, mon père.

Un BBQ est organisé chez notre oncle pour remercier tout ceux qui ont donné de leur temps pour réaliser cette nacelle. Je profite de cet article pour les remercier :


- Patrick, notre oncle, sans qui rien n'aurait été possible

- Patrick, mon père, qui est la troisième roue du side dans ce projet

- Kevin et ses amis carrossiers, père et fils, pour beaucoup de choses dont la préparation et la peinture epoxy de la structure tubulaire

- Pierrot pour la réalisation de l'assise en cuir et de la bâche de protection sur mesure

- Jean Pierre pour la peinture des panneaux latéraux

- Bernard pour la peinture du garde-boue et le coup de main sur l'électricité et la purge

- Guy, le journaliste de l'équipe, pour la réalisation d'un reportage photos complet tout au long du projet

- Philippe pour les pièces en carbone qui nous auraient coûté une fortune

- Valérie, notre tante, qui a transformé sa maison en entrepôt pour réceptionner tout notre matériel

- Claire, parce que j'en connais plus d'une qui serait déjà partie en courant


Merci également à ceux qui ont donné du temps ou du matériel pour la réalisation et l'équipement du side-car :


- Jean, Gene et Vivien, Alternative side-car

- Triumph France et particulièrement Julie, Benjamin et Nicolas

- Mike Capone, Shock Factory

- Roel Bremmers, Mosko Moto

- Mathias Dzemski, Hepco Becker

- Antoine Arcaro, Pirelli


Et enfin, pour conclure, un immense merci à toutes les personnes qui ont participé au financement de l'association. Rien n'aurait été possible sans vous. Sachez que nous avons fait en sorte d'utiliser cet argent avec discernement, en achetant le plus de matériel possible en occasion.


Le side-car est superbe, prêt à partir. Ne manque plus que le PV d'homologation pour pouvoir prendre la route d'ici quelques jours si tout va bien.


NB : la nacelle est finie mais nous avons déjà prévu de la démonter complètement avant le voyage de 2022 pour l'améliorer, rendez-vous dans six mois.


















107 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout