• BZK

Paris - Irkoutsk à moto

Mis à jour : 5 juin 2020

Tout a commencé comme ça, par un texto. Le genre d'idée à la con qui te fait rire sur le moment et qui rapidement se fait une place, de plus en plus grande, dans ta tête. J'étais en Jordanie et Lucas, qui venait de déménager à Bangkok, m'a envoyé un message que j'ai immédiatement screenshoté, sentant que c'était le début de quelque chose de grand.



#Le lac Baïkal n'est pas au Cambodge


Comme vous l'aurez compris, l'idée originelle du voyage n'était pas d'aller en Russie, ni même au Cambodge mais en Thaïlande. Lucas venait d'y emménager et j'avais dans l'idée de traverser l'Europe et l'Asie avec comme objectif d'aller sonner chez mon pote et de passer une semaine là bas après 3 mois de zadisme à moto.


Il faut savoir une chose sur Lucas. Hormis le fait qu'il soit le sosie arménien de Gilles Lelouche, c'est un mec très drôle, généreux, qui a lâché la rampe depuis un moment. Mais Lucas c'est aussi et surtout le genre de mec qui peut postuler pour un job au Canada et partir le lendemain pour la Thaïlande.


" Avant de planifier un énorme trip jusqu'en Thaïlande, assure toi que Lucas y sera toujours en juin" me dit Popy au mois de décembre.


J'étais déjà dans les gros préparatifs, Lucas le savait mais je lui ai quand même posé la question encore une fois.


" Ah oui c'est vrai j'ai oublié de te dire que je cherche un job ailleurs, en juin je serai surement déjà parti".


"...".


Bien joué Lucas, bien vu Popy.


#Partir quand même


J'avais déjà vendu le voyage à tous mes potes, ma famille et mes clients : je ne pouvais plus reculer. De toutes façons l'idée du voyage m'obnubilait, c'était devenu un challenge personnel.


Dans un sens, j'étais content de ne plus aller en Thaïlande, l'image que j'avais du pays ne correspondait pas vraiment aux aspirations de mon voyage d'autant qu'il fallait traverser le Pakistan et la Birmanie seul pour y arriver.


"Zones rouges à vos risques et périls" : bien noté

Aux vacances de Noël 2019, toute ma famille s'est religieusement relayée pour me dissuader d'aller là bas. J'ai suivi beaucoup de voyageurs à moto qui sont passés par le Pakistan, notamment Capitain Morgan (allez voir sa chaîne Youtube). Ils m'ont tous conseillé de ne pas écouter les préjugés sur le Pakistan et de foncer. Il faut l'avouer, tout ça m'a tout de même fait un peu peur mais l'ultime argument est venu de l'un de mes oncles :


" Au Pakistan, tu vas partir et te mettre dans la merde en comptant sur d'autres personnes pour venir te chercher si ça tourne mal "


Mon meilleur pote, militaire, a fait l'Afghanistan. En revenant, il m'avait expliqué comment s'étaient déroulées certaines missions pour aller récupérer des journalistes à qui on avait déconseillé de se déplacer. A l'époque j'avais été révolté par leur comportement que je trouvais inconscient et surtout irrespectueux de la vie des militaires.


Ok la situation au Pakistan était complètement différente mais c'était décidé, je n'irai pas (tout de suite). Oui, j'avais un peu peur d'y aller solo.


#Partir ailleurs


- Partir loin et se challenger, sortir de l'Europe : pas au Nord

- Partir loin et revenir en vie sans trop se challenger pour un premier trip : pas en Afrique

- Se dépayser sans se ruiner : pas les Amériques


On garde donc l'idée de partir à l'Est, sortir de l'Europe par la Turquie et ensuite ?


L'Iran ! Depuis le voyage en Jordanie, l'Iran est en haut dans la liste des voyages à faire, c'est l'occasion parfaite.



Mais l'Iran c'est encore un peu près, quitte à tout lâcher autant prendre 3 ou 4 mois pour aller vraiment loin. En éliminant le Pakistan et l'Afghanistan, le choix est très simple, après l'Iran continuer vers le Nord en Asie Centrale et raccrocher la Russie. Tiens c'est quoi cette grosse tache bleue ?


#Le mythe du Baïkal


Quiconque s'intéresse à la littérature des voyages à moto a déjà entendu parler de la plus grande réserve d'eau douce liquide du monde. Le livre de Sylvain Tesson, Dans les forêts de Sibérie, est également un grand classique même s'il n'y est pas question de bécane.


" Faire le Baïkal " pour un motard c'est un peu comme traverser l'atlantique pour un marin. Enfin je crois.


Ce n'est pas le Baïkal, mais c'est bien dans l'esprit

Après une rapide vérification sur France Diplomatie, les pays d'Asie Centrale sont sûrs. D'après le routard, c'est très beau et d'après Horizon Unlimited on y trouve le saint des saints de la moto : la Pamir Highway.


Pas de photos à partager car je n'en ai regardé aucune pour me garder le plaisir de découvrir totalement les routes et les paysages. La bible du voyage dans cette région est le site Caravanistan.com


Détail très important, le transsibérien passe à côté du lac Baïkal, à Irkoustk. Je pourrais donc aller loin, sans trop me soucier du chemin retour puisque le train ramenerait pilote et moto en quelques jours à Moscou. De là, il ne resterait "que" 3000 kilomètres à travers les pays Baltes pour rentrer à Paris.


Pour respecter la logique " ville de départ - ville d'arrivée " ce sera donc le Paris - Irkoutsk, départ mi mars 2020 et retour prévu mi juillet !


# Début mars c'est trop tôt


" Tu comptes partir en Mars, donc dans deux mois, alors que tu n'as pas de moto, pas d'équipement, aucun visa, rien ? Bouge toi vieux "


Mon frère remet l'église au milieu du village à la fin des vacances de Noël. Jusqu'à maintenant j'avais repoussé les décisions "engageantes" (comme acheter une moto par exemple) pour me laisser un échappatoire mais désormais je ne pouvais plus attendre.


Depuis le mois de Septembre j'avais épluché les bouquins, les forums et les sites de voyage. Tout était déjà choisi dans ma tête : la moto, les bagages, les accessoires, les équipements. J'avais même contacté les marques et les distributeurs pour obtenir des remises.


Je suis rentré à Paris pour fêter le nouvel an et pendant les 6 heures de covoiturage, j'ai acheté une moto et la plupart des équipements dont j'avais besoin. Détail important, j'avais économisé depuis très longtemps pour pouvoir lâcher les chevaux sans problèmes le moment venu.


S'en sont suivis deux mois de préparation intensifs où je ne pensais qu'à mon voyage. Pendant les soirées entre potes, je partais aux toilettes pour m'enfermer et chercher des informations sur les pneus, les postes frontières ou chercher sur leboncoin un support de GPS.


Mon père m'avait parlé de Jean, d'Alternative side-cars, qui connait la région et ma moto. Il a pris le temps de me donner des conseils sur le timing, le trajet, la préparation et la moto. Il m'a même commandé des pièces et montré comment les installer (voir l'article préparation de la moto). Grâce à lui je partais plus serein, mieux préparé et mieux équipé.


Merci Jean !

# Les changements de plans


Ma demande de visa est partie le jour où le missile américain est tombé sur le général Iranien en Irak. La situation était déjà tendue sur zone avec les manifestations contre l'augmentation du prix de l'essence et les répressions assez violentes.


L'idée était de récupérer Claire à Téhéran et de visiter l'Iran à moto ensemble mais par prudence (et par économie) nous n'irons finalement pas en Iran (cette fois-ci). Je dis par économie car le pays impose un carnet de passage en douane pour entrer avec un véhicule. Ce carnet s'obtient en déposant en cash une caution équivalente au prix de la moto ...


#L'itinéraire


Rallier Paris à Irkoustk en moto, aller à Moscou sur le transsibérien puis rentrer à Paris par les pays Baltes.


France - Azerbaïdjan : 5 500 Km
Kazakhstan - Pamir Highway - Kazakhstan : 6 000 Km
Kazakhstan - Baïkal : 2 500 Km
Irkoutsk - Moscou (Transsibérien) : 5 200 Km
Russie - Paris : 3 200 Km

La liste des pays serait donc la suivante :


- France

- Italie

- Slovénie

- Croatie

- Monténégro

- Albanie

- Grèce

- Turquie

- Georgie

- Azerbaïdjan

- Kazakhstan

- Ouzbekistan

- Tadjikistan

- Kirghizistan

- Kazakhstan

- Russie

- Lettonie

- Lituanie

- Pologne

- Allemagne

- France


Le voyage en chiffres :

- 1 moto

- 4 mois

- 19 pays

- 17 000 Kilomètres


#Le grand départ



Après une belle teuf avec tous les potes, je pars de Paris le 12 mars en direction de Lyon pour ma première étape. Je charge tout le packetage sur la moto, un peu avec la boule au ventre à l'idée de partir tout seul : mais quelle idée à la con ! Le jeudi matin, je suis comme ça



Le temps que j'arrive à destination, les frontières commencent à fermer et mes visa sont annulés. Le confinement général en France est décrété trois jours plus tard. Le voyage est donc reporté à l'année prochaine.


D'ici là si vous avez des recommandations à faire sur les pays que je compte traverser, n'hésitez pas à les partager en commentaire !


Marc

241 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

BZK TRAILS

 

Association loi 1901 : Motos, mécanique et voyages

A l'origine, BZK Trails est un site grâce auquel je partage ma découverte de la mécanique et les voyages à moto. Retaper sa première moto, apprendre les bases, les questions à se poser, les erreurs à éviter : partage de quelqu'un qui essuie les plâtres en ce moment même.

Depuis Octobre 2020, BZK Trails est également une association loi 1901. Nous organisons un voyage en side-car, avec mon cousin François qui est en fauteuil roulant, de Saint-Nazaire à Vladivostok. 

Notre objectif ? Partir à l'aventure et faire évoluer les mentalités à propos du handicap.
Suivez l'aventure sur nos réseaux sociaux.

 

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn - Black Circle