• BZK

Le side-car

Mis à jour : 8 déc. 2020

Dans cet article nous vous présentons la pierre angulaire de notre voyage, le side-car ! Découvrez où nous en sommes à date et quelles sont les différentes options que nous avons envisagées. N'hésitez pas à poster un commentaire !


Qu'est-ce que c'est ?


Le choix du side-car était pour nous assez évident. J'ai déjà fait quelques voyages à moto, c'est un formidable moyen de rencontrer des gens et créer du lien, partout. Le side-car nous permet à la fois de voyager à moto et également d'emporter tout ce dont nous avons besoin, notamment le fauteuil.


Et puis, indépendamment de toutes les raisons valables, ça pue l'aventure cet engin !



L'inconvénient c'est qu'il est apparemment assez technique de prendre en main ce genre de machine. La faute a une géométrie asymétrique et à une répartition du poids peu homogène. Voici une vidéo qui pose les bases du sujet.


Le side-car se compose d'une moto (sans blague), d'un châssis et d'un panier. Il existe une alternative : acheter l'ensemble auprès de marques spécialisées type Ural ou bien acheter une moto "classique" et installer un châssis et un panier.


Vous comprenez que l'on utilise le terme "side-car" pour désigner soit l'ensemble moto + châssis + panier ou simplement le châssis + panier. Il faut aussi comprendre que, compte tenu de la diffusion assez limitée de ce genre de véhicule, on entre dans un vrai monde de spécialiste.


Nous allons vous présenter notre cheminement, comme cela a été fait pour la préparation de mon premier voyage en solo, en Himalayan, jusqu'au Baïkal. Je vais surement faire des erreurs, des raccourcis et utiliser les mauvais termes car je découvre tout comme vous ce monde de passionnés.


Acheter un side-car clé en main


En faisant des recherches, on tombe assez rapidement sur la marque Ural qui propose toute une série de side dont un qui nous a particulièrement tapé dans l'oeil du fait de la banquette (beaucoup plus pratique pour François).


Lolo Cochet a fait une vidéo de l'usine en Siberie. Ça donne le ton.



La diffusion est relativement confidentielle, en particulier sur cette version Cross. Il est difficile de trouver des photos correctes, elles viennent de ce site pour information.



Sans rentrer dans les détails, voici ce que nous retenons sur cette alternative.


Les avantages :

- Side-car clé en main

- Conception robuste et simpliste

- Roue du side-car motrice et freinée


Les inconvénients :

- Cet attelage coûte 17 000€

- Le moteur et la partie cycle en feraient un engin peu agréable et facile à conduire*

- Une réputation de manque de fiabilité qui ne rassure pas*

* Nous n'en avons pas essayé et répétons bêtement ce que nous avons lu à plusieurs reprises.


Faire fabriquer son side-car


Cet article comparant un Ural et une Triumph Bonneville attelée a particulièrement retenu mon attention. Indépendamment du fait que je connaisse le fabricant du side Triumph (et qu'il soit présenté dans la section A Team de notre site), l'argument sur le caractère de la moto et l'agrément de conduite a été décisif pour moi.


Nous allons rouler des dizaines de milliers de kilomètres sur la moto, elle doit être fiable et plaisante à conduire. L'alternative Ural est donc, pour le moment, mise de côté et nous regardons du côté des motos à atteler. Comme expliqué dans cet article, j'ai rencontré Jean d'Alternative side-cars en Janvier 2020 en préparant mon voyage pour le Baïkal.


Lorsque l'idée de retenter le voyage en side-car a germé, c'est la première personne que j'ai appelée. Jean et son fils Gene-Vincent sont spécialisés dans les machines néo-retro. Ils ont fait ensemble un voyage dans l'Himalaya avec un side banquette qui nous a beaucoup plu.



A ce stade, nous aurions pu nous renseigner auprès d'autres fabricants de side, c'est vrai. Encore une fois c'est un milieu d'hyper spécialistes, je connaissais Jean, j'avais confiance en lui, il était disponible pour nous aider. Go.


Le choix de la moto


Avant toute chose, il faut savoir que notre choix est orienté par les motos que Alternative side-cars sait atteler : Royal Enfield, Triumph, Moto guzzi ou BMW nine-t. Le choix est plutôt large et j'aime bien ces marques là, tant mieux !


Il est possible de faire atteler ma Royal Enfield Himalayan. De mon point de vue elle n'est pas adaptée à ce que nous souhaitons faire. Le moteur de 25 chevaux sera trop light pour enchaîner de grosses parties roulantes. Le freinage avant sera trop light également pour rouler chargés en sécurité. Je sais que beaucoup de personnes roulent avec cette moto en side, c'est mon avis et il n'engage que moi.


Nous réfléchissons sérieusement à partir sur une bonneville T100, comme dans l'article comparatif cité plus haut. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'on nous propose ce qui semble être une bonne occasion, déjà homologuée pour le side. Le modèle en lui même correspond bien à notre besoin et l'homologation nous fait économiser 1 500€. Prochaine étape, rendez-vous avec le mécanicien qui entretient la machine pour avoir son avis.


Le châssis et la nacelle


C'est sûrement la partie la plus importante puisqu'il faut l'adapter à notre voyage et surtout à nos chargements.


Alternative side-cars nous offre une alternative pour la garde au sol. Avec un châssis haut, nous pourrons plus facilement rouler sur les pistes et les chemins sans risquer de taper. L'inconvénient vient du fait que le centre de gravité sera plus élevé qu'avec un châssis bas et que le side aura tendance à se lever dans les virages.


Indépendamment du châssis, le sujet nacelle est prépondérant puisque nous devons en faire faire une pratiquement sur mesure pour François, le fauteuil et les bagages. Notre oncle, dont je parle un peu partout dans ce blog puisqu'il m'a aidé pour préparer l'Himalayan, a accepté de nous aider à fabriquer la nacelle dont nous avons besoin. Il est chaudronnier, sans lui rien ne serait possible (à moins de $$$$$ en tous cas).


Nous avons deux solutions : partir de zéro et fabriquer une nacelle qui viendra se fixer sur le châssis ou bien adapter une nacelle existante. Encore une fois, je crois beaucoup aux opportunités et il se trouve que Jean vend la même nacelle que celle qu'il a utilisée pour traverser l'Himalaya. La DZO en acier.



Nous updaterons cet article lorsque la moto sera achetée et que nous attaquerons l'adaptation de la nacelle.


N'hésitez pas à poster en commentaires d'éventuels liens, idées, contacts qui pourraient nous aider. Merci !

118 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

BZK TRAILS

 

Association loi 1901 : Motos, mécanique et voyages

A l'origine, BZK Trails est un site grâce auquel je partage ma découverte de la mécanique et les voyages à moto. Retaper sa première moto, apprendre les bases, les questions à se poser, les erreurs à éviter : partage de quelqu'un qui essuie les plâtres en ce moment même.

Depuis Octobre 2020, BZK Trails est également une association loi 1901. Nous organisons un voyage en side-car, avec mon cousin François qui est en fauteuil roulant, de Saint-Nazaire à Vladivostok. 

Notre objectif ? Partir à l'aventure et faire évoluer les mentalités à propos du handicap.
Suivez l'aventure sur nos réseaux sociaux.

 

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn - Black Circle