• BZK

Test ride en Norvège

De retour après deux semaines aux pays des fjords. voici le compte rendu de nos essais Quelles ont été nos sensations, les difficultés rencontrées, les améliorations à apporter à notre matériel : voici le compte rendu de ce test ride.



# Le voyage en quelques chiffres :


Carte en cours de finalisation


4 500 kilomètres à travers la Norvège

14 jours dont 7 de pluie ininterrompue

0 galère

De très bonnes sensations et une très grosse envie de répartir pour Vladivostok en 2022


# Le voyage en quelques leçons :



- Partir pressé est la meilleure solution pour gâcher le voyage

- François et moi devons passer du temps ensemble avant de partir pour synchroniser nos rythmes

- Le fauteuil de toilette démontable permet de s'installer dans pratiquement n'importe quelle cabine de douche, même les moins accessibles. Le camping n'est donc pas nécessairement la solution la plus pratique, au contraire.

- Le camping peut s'avérer très contraignant, notamment lorsqu'il pleut. L'installation dans la tente prend beaucoup de temps.



# La moto



Le bicylindres de la Triumph est vraiment agréable à rouler. Sur l'autobahn allemande, à fond de 5 et avec le vent dans le dos, le side a frôlé les 117 km/h. Blague à part, sur les routes de campagne norvégiennes, rythme de croisière de 80 km/h, le moteur est vraiment agréable. Il est suffisamment coupleux pour pouvoir relancer dans les routes de montagne. La boite est souple, on peut jouer du sélecteur facilement. Bonus, le bruit des échappements est plutôt cool !


Triumph Bonneville T100 Bud Ekins Mosko Moto backcountry panniers

Les points forts :

- Look magnifique

- Moteur coupleux et très agréable

- Boite de vitesse souple

- Consommation 6 litres au 100 km side-car chargé V moyenne 70 km/h


Les points à adapter :

- Localiser le capteur défectueux qui allume le témoin moteur par intermittence

- Remplacer l'ampoule de phare avant par une led pour un meilleur éclairage

- Prévoir un élastique vraiment costaud pour faire frein à main sur le levier avant

- Changer de pneus et passer sur un profil mixte. Les Pirelli Phantoms d'origine ont tenu 7000 km. Très bien sur la route, ils ne sont pas adaptés aux chemins. A priori nous partirions sur des Pirelli Scorpion.


Merci à nos partenaires : Triumph France, Pirelli et Motul



# La nacelle


Après des mois de travail, nous sommes très satisfaits du test de la nacelle ! Bien évidement nous ne l'avions pas encore finie qu'il était déjà prévu de la mettre à nue après la Norvège pour l'améliorer. A priori c'est toujours comme ça. Hormis quelques améliorations, l'architecture globale ne changera pas (et heureusement).


BZK trails side car triumph T100 bonneville Mosko Moto

Les points forts :

- François est installé confortablement

- Il peut monter et descendre seul

- L'installation et la fixation du fauteuil se fait facilement

- Grosse capacité d'emport

- Chargement/déchargement simples


Mosko moto back country panniers mosko moto duffle bag mosko moto scout dubble bag qaou outdoor beluga
Difficile à croire et pourtant tout va rentrer

Les points à adapter :

- Installer un support pour U antivol

- Adapter l'amortisseur pour un modèle plus dur d'origine

- Alléger la nacelle en remplaçant les plaques d'aluminium par des plaques de carbone

- Faire une jupe sur mesure pour protéger le passager du froid

- Ajouter une housse pour transporter le coussin anti-escarre

- Changer les projecteurs longue portée

- Installer des supports de Go Pro aux endroits stratégiques

- Trouver un nouveau système de fixation pour le téléphone du passager

- Fixer le garde boue différemment

- Installer un endroit sécurisé pour recharger les batteries sous le siège passager


Merci à nos partenaires : Alternative-sidecar, Shock Factory



# Les tenues

Grâce au soutien de Triumph France, nous avons eu la chance de recevoir deux tenues complètes : veste de moto Cranbourne Jacket, deuxième couche Hybrid Jacket, pantalon Alder GTX et paire de gants Raven GTX. La première semaine a été très ensoleillée, la deuxième très pluvieuse : l'occasion de pouvoir tester notre équipement dans toutes les conditions.



Points forts :

- Sizing et fitting vraiment bons

- Look sobre malgré la technicité des produits

- Layering efficace

- Facile à enfiler pour François


Points à adapter :

- Protection au niveau du coup insuffisante

- Ajouter une couche thermique plus chaude pour les températures proches de zéro

- Les boutons pression au niveau de la ceinture pantalon s'ouvrent parfois en position assise

- En cas de grosse pluie, on ressent l'humidité malgré la doublure interne waterproof

- Nos gants ne sont pas tactiles et ceux de François ne sont pas à la bonne taille


Triumph Cranbourne Jacket Pantalon Alder GTX

Merci à notre partenaire : Triumph France



# La bagagerie :


- Sacoche de reservoir Nomad Tank Bag : transporter les documents importants, lunettes, go pro, etc. Se transforme en sac à dos lorsque nous nous arrêtons.


- 2 Sacoches souples Back country panniers (2*35 litres) : sécurisées sur la moto grâce à un cable d'acier et un verrou. La nourriture et le matériel de cuisine sont stockés dans la sacoche gauche. Celle de droite est un bonus dans laquelle nous avions mis le U anti-vol et des pièces de rechange pour le fauteuil. Le tout est monté sur des supports Hepco Becker.


- Scout Duffle bag (30 litres) : placés dans le coffre sous la banquette de la nacelle, il contient toute les affaires de camping hors tentes (duvet, matelas gonflable, oreiller, frontale, etc)


- Backcountry Duffle bag (40 litres) : installés à l'extérieur sur le dessus du coffre pour transporter les deux tentes et stocker du matériel mouillé si besoin sous le beavertail. Sécurisé par une sangle avec un cable en acier et un verrou.


- 2 Scout Duffle bags (2*50 litres) : destinés à transporter nos affaires perso et un ordinateur. Au final ils sont trop volumineux et parfois pénibles à charger



Les points forts :

- Capacité d'emport largement suffisante pour notre utilisation (environ 250 litres)

- Etanche et apparement indestructible. La bagagerie a résisté à tout, même aux frottements quotidiens contre les arrêtes de l'écoutille du coffre

- Beaucoup de détails très pratiques au quotidien


Les points à adapter :

- Remplacer les sacs individuels de 50 litres par des sacs de 30 litres, plus faciles à charger et plus adaptés à notre besoin d'emport.


Merci à nos partenaires : Mosko Moto, Hepco Becker



# Le matériel de bivouac :


Nous avions longuement hésité sur le choix des tentes. Une ou deux ? Quel type de structure ? Avec ou sans tarp additionnel ? Qaou Outdoor nous a fourni deux tentes Beluga. Elle est vraiment très bien pensée et facile à monter en plus d'être vraiment modulable.


A l'origine, nous pensions privilégier la nuit en camping pour éviter les difficultés d'accessibilité dans les hôtels. De fait, nous voulions avoir chacun notre tente pour garder un peu d'intimité malgré les journées de roulage.


Même si la Beluga est facile à installer, le faire matin et soir pour deux tentes et fastidieux à la longue. D'autant que le tarp que nous utilisons ne peut pas être installé lorsque le vent est trop important. En route nous avons croisé deux couples de motard avec une MotoTente. Eux dorment ensemble, le fait qu'il n'y ait qu'une chambre ne les dérange pas (logique).


Qaout Outdoor Beluga tent Triumph Bonneville

Points forts :``

- Tentes Quaou Outdoor faciles à monter et très bien pensées

- Duvets sarcophages plutôt chauds

- La popote et la nourriture lyophilisée


Points à adapter :

- Décider si nous optons pour une tente type Mototent de Lonerider ou Redverz moins longue à monter et peut être plus adaptée au fauteuil avec le auvent abrité



# Navigation et prise de vue :


Gps ou téléphone ? Quid de la pluie ? De la luminosité de l'écran ?

GoPro ou pas GoPro ? Où la placer ? Pour filmer quoi ?


Beaucoup de questions avant le départ. Place aux réponses.


Il est clair que nous partirons avec un GPS pour Vladivostock. L'iphone 11 pro était supposé être étanche, il n'aura pas résisté à une belle averse norvegienne et sera resté bloqué en restart permanent pendant plus de 24 heures. Un bel exemple de fiabilité, heureusement que la navigation était plutôt facile. François a donc fait la navigation avec le GPS de son téléphone mais, sans intercom et par mauvais temps, il y a eu quelques ratés.


On relativise lorsque l'on prend la mauvaise route et qu'il fait beau. C'est plus difficile lorsqu'il pleut, qu'il fait froid et qu'il ne faut surtout pas rater le dernier ferry.



Nous avons essayé de placer la GoPro partout, sous le nez de la nacelle, devant François, sur le casque du pilote, sur le fauteuil pour filmer l'équipage. Avec les moyens du bord et parfois de bonnes crises de nerf, nous avons réussi à ramener quelques plans mais tout cela demande à être optimisé avec des fixations dignes de ce nom et surtout un contrôleur pour déclencher la caméra plus facilement. Gros point positif : François prend goût à la gestion des prises de vue !



Points forts :

- François peut gérer la caméra pendant que je pilote !

- Plusieurs possibilités de prise de vue à la Go Pro identifiées

- Un bon téléphone et une bonne caméra nous permettent de faire des choses plutôt sympa


Les points à adapter :

- Installer un GPS pour remplacer la navigation par téléphone

- Investir dans des fixations modulables pour la caméra

- Acheter un contrôleur pour déclencher le dispositif de prise de vue facilement



# La routine de voyage :


Les gros plaisirs :

- Voyager tous les deux enfin !

- La moto qui ronronne et le side qui passe partout sans forcer

- Le side-car est incontestablement très bien adapté à notre quotidien avec le fauteuil


Les pain points :

- Le double montage de tentes

- Gérer la recharge et vider les cartes mémoires des caméras le soir

- Mettre le side sur le cric tous les deux jours pour entretenir la chaîne

- Chaine côté nacelle (très pratique quand tu veux la retendre)

- Grincements, couinements de l'attelage et du chargement

- La navigation avec le téléphone sous la pluie

- La communication avec François

- L'organisation générale de la prise de vue


Nous tenons à remercier tous les sponsors et également tous les particuliers qui nous ont permis de partir rouler en Norvège. Précision importante, les dons récoltés ont uniquement servi à financer les actif de l'asso. Nous avons payé le voyage avec nos fonds propres.


N'hésitez pas à poster vos remarques ou vos questions en commentaire !






33 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout